Conférences

Conférence « Quatre siècles d’enseignement au pied de la Motte. Regard d’archives sur le collège/lycée Gérôme »

  • La conférence s'est tenue le mardi 15 mai 2018 dans nos locaux.

Par Gérard Moyse, président de l’Amicale des anciens élèves des lycée et collège Gérôme de Vesoul.

Aux origines du collège
Fondé au tout début du XVIIe siècle, le collège Gérôme est l’établissement le plus remarquable du département par sa longévité. Sa création est le fruit d’un accord entre les magistrats de la Ville    et les archiducs Albert et Isabelle d’Autriche qui autorisent la création d’un collège de la Compagnie de Jésus en 1607. Les Jésuites approuvent la proposition trois ans plus tard et les premiers enseignements sont dispensés dès 1611 à l’emplacement actuel des Annonciades.

Le bannissement des Jésuites du royaume de France amorce un tournant en 1763. Un régent ecclésiastique nommé par l’université de Besançon prend alors le relais jusqu’à la Révolution. A cette époque, plusieurs usages se succèdent depuis l’atelier national à la fabrique d’armes en passant par le local d’archives pour les couvents de la ville.

1796, retour à l'enseignement
L’année 1796 marque le retour à l’enseignement avec l’ouverture le 11 floréal de l’an IV (30 avril) d’une école centrale pour le département de la Haute-Saône. Elle laissera bientôt la place à une école secondaire en 1802 transformée en collège municipal en 1810.

La Troisième République marque l’apogée de l’établissement avec le décret de Napoléon III en date du 5 septembre 1859 qui l’érige en lycée d’Etat.

1975, perte du statut de lycée pour celui de "collège Gérôme"
A la rentrée 1975, l’ouverture du lycée Belin lui fait perdre son statut de lycée pour celui de CES (collège d’enseignement secondaire).

En 2016, dans le cadre de l’adoption d’un schéma des collèges en lien avec des études démographiques, le conseil départemental vote sa fermeture à l’été 2019.

Seul établissement scolaire secondaire de Vesoul durant plusieurs décennies, le lycée puis collège Gérôme a vu sur ses bancs des personnalités célèbres comme Edouard Belin, inventeur du bélinographe ou le résistant Raymond Aubrac.

Une association d’anciens élèves a été fondée en 1878 et perdure encore aujourd’hui. Son activité est retracée à travers de nombreux ouvrages et rapports d’activités aujourd’hui déposés aux Archives départementales de la Haute-Saône.

Cette conférence a permis de revenir sur les différents jalons de cette histoire à la lumière des archives.

 


Esquisse de la villa Malitchenko à Frotey-les-Vesoul_168J

André Maisonnier, architecte

A partir des diaporamas de Claude Maisonnier, ingénieur et architecte et de Julien Defillon, chercheur au service Inventaire et Patrimoine de la Région, découvrez la conférence qu’ils ont donnée le 3 octobre 2017 dans le cadre du Mois de l’architecture contemporaine en Bourgogne-Franche-Comté à l’amphithéâtre du pôle universitaire de Vesoul. Elle est également disponible en vidéo.